CaenPoche n°358 - page 11

THÉÂTRE
DANSE
Blablabla
DE L'ENCYCLOPÉDIE DE LA PAROLE
CENTRE CHOREGRAPHIQUE
DE CAEN EN NORMANDIE
mardi 19 mars à 14h, mer. 20 mars à 20h
jeudi 21 mars à 10h30 et 14h,
vendredi 22 mars à 14h et 20h
Mise en scène Emmanuelle Lafon avec Armelle
Dousset
Avec blablabla, l’Encyclopédie de la parole explore
pour la première fois l’écoute à hauteur d’enfants.
Comme dans leurs pièces précédentes, il n’y a ni
personnage, ni action, ni décor. Juste des mots.
Des paroles d’origines diverses qui, prononcées par
une seule et même bouche, offrent tout un monde,
à la fois familier et étrange, à la mémoire et à l’ima-
ginaire des spectateurs, petits et grands. Seule en
scène, Armelle Dousset, actrice mais aussi dan-
seuse et musicienne, joue en totale complicité avec
le public. Extraites de leurs contextes, les paroles
se transforment en matière sonore et c’est une nou-
velle manière d’en découvrir le sens.
Spectacle présenté en partenariat avec le centre
chorégraphique national de Caen en Normandie.
Suites dansées, un récital
demusique et de danse
CENTRE CHOREGRAPHIQUE
DE CAEN EN NORMANDIE
vendredi 29 et samedi 30 mars à 20h
Alban Richard, chorégraphe et improvisations.
Christophe Rousset, clavecin. Max Fossati
assistant chorégraphe.
Sur le plateau, Christophe Rousset et Alban Ri-
chard, musicien et chorégraphe, donnent un récital
de suites de danse issues du répertoire pour cla-
vecin des XVII
e
et XVIII
e
siècles. Expérience inédite
et audacieuse que de se lancer dans un processus
de mise en mouvements et en images du répertoire
avant tout abstrait qu’est celui du clavecin : Alban
Richard seul se laisse imprégner par le son, le style,
les rythmes et donne libre cours à son invention.
L'âge bête
THÉÂTRE D'HÉROUVILLE
jeudi 28 et vendredi 29 mars à 20h
Lara Marcou
Avec
Avec Théo Bluteau, Hugo
Brune, Margaux Grilleau, Thomas Mallen,
Lorene Menguelti, Pauline Susini
Il n’était pas écrit que Jérémie meure alors que deux
gendarmes sont à sa poursuite ni que son beau-
père veuille le placer dans un centre pour hype-
ractifs ou qu’il ait pu mourir à cause de l’absence
de son père. Il n’était pas même écrit que la pièce
s’intitulerait L’Âge bête. Elle s’est d’abord nommée
L’Orgueil et a vu le jour en 2016, c’est dire qu’il s’agit
d’une œuvre en création permanente. Les maté-
riaux de cette écriture collective furent notamment
Dostoïevski, Woody Allen ou Alfred Hitchcock. Et,
de proche en proche, des personnages ont surgi
avec une intrigue : la mort inexpliquée de Jérémie,
l’enquête, le contexte dans lequel l’adolescent a
grandi. Tout le travail du Groupe O, jeune compa-
gnie normande, est ainsi une lutte constante pour
empêcher la vie de se figer.
Nothing Personal
Portrait Avedon/Baldwin
ESAM
lundi 1er, mardi 2 avril à 20h
Élise Vigier. Adaptation en langue des signes
française le mardi 2 avril. Avec Marcial Di
Fonzo Bo et Jean-Christophe Folly
« Un portrait n’est pas une amabilité mais une opi-
nion » déclarait Richard Avedon. On ne s’attendait
pas à ce qu’en 1963, l’enfant chéri de la mode
prenne parti pour le mouvement des droits civiques
et pointe le malaise des États-Unis. Il s’embarque
dans cette odyssée photographique avec l’écrivain
James Baldwin dont le texte très personnel accom-
pagne les photos d’Avedon. Résultat : un pavé dans
la mare dont l’onde de choc durera cinquante ans.
Les corps et les visages captés par l’appareil et
l’écriture sont le matériau à partir duquel Élise Vigier
a voulu poser la question du mensonge : comment
vivre dans nos sociétés néolibérales, comment être
ensemble dans un monde profondément inégali-
taire, comment « continuer à penser et à aimer» ?
Début de réponse avec ce portrait duel où l’on
retrouve, à côté de Marcial Di Fonzo Bo, Jean-
Christophe Folly, l’acteur qui incarne Hall Montana
dans Harlem Quartet mis en scène par Élise Vigier.
11
1...,2,3,4,5,6,7,8,9,10 12,13,14,15,16,17,18,19,20,21,...48
Powered by FlippingBook