CaenPoche n°356. Janvier 2019 - page 31

31
LES CAEN-CAEN D’OSCAR
« L’ESSENTIEL »
CHANGE DE MAINS
On peut dire que Marc Bouchard est tombé dans
la marmite . Il avoue être né dans le bar de ses
parents à Paris qui faisaient partie , tout comme
son grand père, de la grande communauté des
bougnats de la capitale. Restaurateurs de grand
père en petit fils, Marc et son épouse Catherine
viennent de reprendre L’Essentiel à Saint Contest,
non loin du Mémorial ,après avoir tenu une affaire
à Port en Bessin puis une autre à Ouistreham. Cinq
personnes en cuisine et pas une en salle puisqu’il
s’agit d’un self service. Formule à partir de 8,90 €
avec entrée plus plat , deux plats du jour et pas
mal de propositions parmi lesquelles poissons, piz-
zas, hamburgers, steak, jambon grillé… Tout est
réalisé sur place et le vaste espace peut accueillir
jusqu’à 300 personnes. On peut aussi venir ici pour
travailler, organiser des réunions (les salles sont
équipées), des fêtes de famille telles que mariages,
anniversaires ou soirées privées.
L’Essentiel. Parc Athéna. 5, rue Andrei Sakharov.
Saint Contest. Tél : 02 31 28 66 94.
C’est ouvert tous les midis du lundi au vendredi.
NOUVEAU
« LES POTES O FEU »
Un nouveau restaurant vient d’ouvrir ses portes
quai de Juillet à Caen avec à sa tête Michel Du-
chesne qui a tenu La Fringale dans le Vaugueux
à Caen pendant 33 ans et Fanfan, Françoise
Doutté. Il s’était tellement idfentifié à son affaire
puisqu’on qu’on l’appelait plus couramment Michel
la Fringale. Il jette l’ancre à l’emplacement de
l’ancien Noucamp. Deux mois de travaux ont été
nécessaires pour refaire tout de fond en comble et
créer cette petite déco intimiste réalisée par Nico-
las Guérin. Ici, pas de bar mais de la restauration
assurée tous les jours, midi et soir, à l’exception du
dimanche et du lundi. Une bonne cuisine avec des
plats grand-mère dont on ne se lasse pas.
Plat du jour à 10 € et pour 14 €, entrée, plat et
dessert. Les propositions changent régulièrement
. Aujourd’hui par exemple en entrée : œuf mimosa,
tartelette d’andouille ou terrine de lapereau. En
plat : langue de bœuf, rôti échine de porc sauce
moutarde mais ça pourrait être aussi osso bucco,
petit salé, poule au blanc, coq au vin… En dessert
: crème caramel, tarte aux pommes ou crème aux
trois parfums. C’est à la fois simple, bon et fait mai-
son. Que demande le peuple.
Les Potes O Feu. 25, quai de juillet. Caen.
Tél : 06 07 97 14 07.
« BRUNO RISTORANTE »
LAMEME ENSEIGNE.
Partant du principe qu’on ne change pas une
équipe qui gagne, François Pichereau, qui vient de
reprendre « Bruno Ristorante » Quai de Juillet à
Caen, a tenu à garder l’enseigne bien connue des
Caennais. D’autant plus que Bruno avait imprimé
son style au fil des années avec ce fond d’accent
italien et sa voix rauque. De son coté François n’ar-
rive pas de bien loin puisqu’il travaillait avec son
frère aux cotés de sa maman, Nicole Pichereau,
qui tient, depuis belle lurette La Gitane , Place de
la Gare . Vous l’aurez compris, le nouveau maitre
des lieux ne touche rien d’une carte qui fait de nom-
breux adeptes avec ses plats italiens en nombre.
Pizzas (plus d’une vingtaine), pates et lasagnes
fraiches, taglioni, tagliatelles mais aussi antipasti,
bruschetta, charcuterie, viandes (escalopes, sal-
timbocca), desserts. Il ne manque rien pour passer
quelques délicieux instants dans cette ambiance
transalpine. 70 couverts en salle, une quinzaine en
terrasse lorsque le temps le permet. Alain le piz-
zaiolo est toujours là, Astrid en salle aussi épaulés
par Eegii, Alexandre et Nicolas. A découvrir ou a
redécouvrir mais rien n’a changé.
Bruno Ristorante. 5, Quai de Juillet. Caen.
Tél : 02 31 74 69 66.
NOUVEAUTÉS ET CHANGEMENTS
1...,21,22,23,24,25,26,27,28,29,30 32,33,34,35,36,37,38,39,40,41,...48
Powered by FlippingBook